.comment-link {margin-left:.6em;}

Bouddhisme et méditation

Le bouddhisme est une voie vers Nibbana, la libération finale. La méditation bouddhiste c'est avant tout voir et expérimenter par soi même. Le voyageur éternel en quête d'absolu ne peut donc qu'agir. Dans cet espace je partagerai volontiers avec les passants et amis du Dhamma mes expériences de cette pratique.

Ma photo
Nom :
Lieu : Geneve, Switzerland

Cancer / Serpent

mercredi, juin 24, 2009

Meditation Vipassana 2009: 12eme jour de retraite: le bruit du silence de la nuit


08h00
Session de méditation assise: suffocation
Pendant la séance tout d'un coup je me sens étouffé, car je respire difficilement. Je me suis mis en position accroupie jusqu'à la fin de l'heure pour reprendre ma respiration normale.

A l'entretien Sayadaw disait que ça arrive des fois, aux moments de forte concentration, que la respiration devient très lente que le yogi a cette impression de suffocation.



13h00 et 15h00
Sessions de méditation en marche: suffocation, la suite

13h00
Vers la fin de la marche, au moment où la concentration devient intense, j'entends les nerfs dans ma tête se gonfler et dégonfler. J'ai l'impression que ma tête se gonfle aussi. Un bruit du silence apparaît. Ce bruit va m'accompagner jusqu'à la fin de la journée. Il me fait plonger dans une paix intérieure intense.

A l'interview, selon Sayadaw, quand un méditant atteint un niveau de concentration élevé, il lui arrive de percevoir ce genre de phénomène.


15h00
Au milieu du moment de pratique des 3 notes, la respiration se ralentit. J'ai noté "fatigue" "fatigue" car je ressentais une sorte de fatigue qui se rajoute à une impression de douleur dans la poitrine. Puis la phase d'arrêt entre l'inspiration et l'expiration se prolonge comme une sorte d'apnée. Je me suis assis pour récupérer et reprendre ma respiration normale.

17h00
Activité quotidienne et pause boissons
Ce silence de la nuit est là pour me rappeler de ne pas oublier de noter pour maintenir ma pleine conscience.


Sessions de méditation assise: océan de plénitude sans fin

14h00
RAS. Rien fait de spécial, je me suis relâché, CTR Alt Delete.

20h00
Après 15mn d'assise je suis déjà baigné dans cet océan de plénitude, avec ce silence enchanteur de la nuit. Pour maintenir cet état de pleine conscience, je maintiens attentivement mon attention comme on maintien le feu d'un brasier. L'objet n'est pas clair mais l'observation l'est. Respiration très lente, proche de l'apnée. De temps à autre une inspiration profonde comme pour me ressourcer.

Après un long moment une douleur surgit dans mon dos, très violente, vers l'épaule gauche. Maintien de l'attention sur le soulèvement et l'abaissement de l'abdomen, puis, à la fin de l'abaissement, enchaînement avec l'observation de cette douleur. Peu de temps après elle s'en va. Petit moment de répit pour profiter à nouveau de la plénitude.

De nouveau une autre douleur, cette fois dans la région des reins derrière le dos, aussi à gauche. Même intensité que la première, voire plus à certains moments. Même remède.

Elle s'estompe peu après, remplacée par une douce sensation de chaleur, une chaleur bienfaisante.

Subitement la première douleur revient. Tout de suite après réapparaît la douleur des reins. Soit l'une est prédominante soit c'est l'autre. Des fois les deux douleurs agissent en même temps et me font assez mal. Mais grâce à cet état de sérénité, la douleur passe mieux. Ca a duré pendant 30mn jusqu'à la fin.

Un océan de plénitude sans fin. Journée intense en expériences.

Libellés : , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home